[Aller au menu]

3.1 Je suis un professionnel bayonnais

Je suis un professionnel et ma société a son siège social ou un établissement situés dans le périmètre soumis au droit d’accès (commerçants, professions libérales, banques, administrations, etc.)

3.1. Comment obtenir mon bracelet Pass Fêtes ?

Les professionnels travaillant dans le périmètre de la ville soumis au droit d’accès, le vendredi 27, le samedi 28 ou le dimanche 29 juillet, devront se munir d’un bracelet. Si le professionnel emploie du personnel, c’est à lui de présenter les justificatifs et de demander des bracelets en nombre égal à celui du nombre de personnels permanents travaillant habituellement dans l’établissement en se rendant dans l’un des 3 lieux de retrait suivants, du mardi 3 au samedi 21 juillet (sauf dimanches et jours fériés) :
- Hall du théâtre (place de la Liberté) : de 9h à 19h.
- Maison des associations (11 allée de Glain) : de 9h à 19h.
- Espace Socio-Culturel Municipal (22 place des Gascons) : de 9h à 19h.

Les professionnels qui n’ont pas retiré leur bracelet avant le samedi 21 juillet, 19h, dans l’un des trois lieux de retrait, pourront se rendre du lundi 23 au jeudi 26 juillet, au rez-de-chaussée de l’hôtel de ville (angle Thiers – Bernède) de 9h à 19h munis de leurs justificatifs (voir les justificatifs en 3.2.).

Vers le haut

3.2. Quels justificatifs sont acceptés pour obtenir le bracelet gratuitement pour un dirigeant / chef d’entreprise / commerçant / responsable d’établissement ?

- Vous êtes résident bayonnais (à titre personnel)
Vous pouvez venir retirer votre bracelet Pass Fêtes, muni des pièces justificatives requises (pièce d’identité et justificatif de domicile).

- Vous n’êtes pas résident bayonnais
Vous bénéficiez également d’un bracelet si vous exercez votre activité, vendredi 27, samedi 28 ou dimanche 29 juillet, dans le périmètre de fermeture de la manifestation.

Pièces justificatives à fournir : outre une pièce d’identité, tout document approprié attestant de votre statut de dirigeant de société ou responsable d’établissement (extrait Kbis, inscription au registre des métiers, carte professionnelle pour les travailleurs indépendants...).

3.3. Quels justificatifs sont acceptés pour obtenir les bracelets gratuitement pour ses employés ?

Pièces justificatives à fournir :
- une pièce d'identité de chaque employé (carte nationale d'identité, passeport, permis de conduire...). Les photocopies sont acceptées
- accusé de réception de la déclaration mensuelle ou trimestrielle DSN (données sociales nominatives) qui indique le nombre de salariés. Cet accusé de réception est disponible sur le site net-entreprise ;
- ou attestation officielle mentionnant le nombre de salariés (URSSAF, Simetra, MSA...) ;
- à défaut, présentation des bulletins de salaire des employés concernés.

Vers le haut

3.4. Qu’en est-il pour mes employés saisonniers ou temporaires à l’occasion de cet événement ?

Si l’employé n’est pas permanent et qu’il n’est pas résident bayonnais, l’achat du bracelet est à la charge de l’employeur. Cependant, l’entreprise peut se faire rembourser sur présentation du justificatif d’achat du bracelet (ticket de caisse ou reçu Internet) et du récépissé adressé par l’Urssaf suite à déclaration mensuelle ou trimestrielle DSN (Données Sociales Nominatives). Les demandes de remboursement doivent être adressées après les Fêtes, à compter du mois de septembre, par courrier à l’attention de M. le Maire de Bayonne ou par courriel à l’adresse passfetes@bayonne.fr.

Vers le haut

La cérémonie d'ouverture des Fêtes

Crédit photo Mathieu Prat

Le défilé des géants

Crédit photo : Théo Cheval

La Karrikaldi

Crédit photo Mathieu Prat

Le feu d'artifice de clôture des Fêtes

Crédit photo : Mathieu Prat

Les courses de vaches

Crédit photo : Ville de Bayonne

Concert Baionako Hauren Tamborrada

Crédit photo : Mathieu Prat

Le triath'drôle

Crédit photo : Théo cheval

Le roi Léon et sa cour

Crédit photo Ville de Bayonne

Le public en délire après 5 jours de Fêtes !

Crédit photo : Mathieu Prat

Défilé des chars du corso lumineux

Crédit photo : Mathieu Prat