[Aller au menu]

La tenue

Petite histoire d'une tenue officielle...

Lors des premières Fêtes, en 1932, les hommes étaient vêtus de la traditionnelle xamara (chemise) en bleu et blanc, couleurs de l'Aviron Bayonnais.
En 1954, la tendance est plutôt au vert et rouge, à la demande du Comité des fêtes qui désirait créer une harmonie plaisante pour parfaire l'ambiance festive.

Mais en 1955 et en 1969, un certain Luis Mariano joue les troubles fêtes en venant ouvrir les festivités bayonnaises vêtu de blanc et de rouge (il faut dire qu'il Ètait originaire d'Irun, en Espagne, et que les fêtes, de l'autre côté sont depuis longtemps à ces couleurs).

Dans les années 70, place à la veste de travail, portée sur un tee-shirt marin.

Ce n'est qu'au début des années 90 que le blanc et rouge s'est imposé.
Chemise et pantalon blancs, foulard et ceinture rouges firent dire à André Béhotéguy, alors président du comité des fêtes :

"Quand on a une tenue vestimentaire impeccable, on a aussi la tenue morale. Elle efface de plus les couches sociales et les inégalités".

Pour que tout le monde se retrouve dans la fête.

Vers le haut