Fêtes de Bayonne

[Aller au menu]

Le 09/03/2020

Fêtes de Bayonne : une affiche joyeuse et bien composée

Les résultats du concours d'affiche des Fêtes de Bayonne 2020 ont été révélés mardi 10 mars. Manon Denys en est la lauréate, avec une affiche particulièrement joyeuse et bien composée.

© Ville de Bayonne

Entretien

Vous attendiez-vous à remporter ce concours d’affiche des Fêtes 2020 ?
Manon Denys : absolument pas. J’étais très étonnée d’avoir gagné et si j’avais eu la moindre certitude, je serais rentrée avant. Je suis actuellement en déplacement en Thaïlande et je suivais le concours de loin, réalisant qu’il y avait d’autres propositions d’affiches intéressantes.

Pourquoi avez-vous eu envie de participer ?
Manon Denys : je suis angloye, bien qu’installée en tant que designer graphique à Paris depuis peu, et les Fêtes de Bayonne font partie de mon histoire depuis petite. J’ai fréquenté le lycée Cassin, puis j’ai pris des cours à l’école d’art du BAB, j’ai fait les Fêtes en tant qu’ado, je continue à les faire en tant que jeune adulte.

Qu’avez-vous souhaité représenter dans votre affiche ?
Manon Denys : j’ai représenté les Fêtes comme un terrain de jeu, délimité par un cadre, dont sortent certains personnages et éléments graphiques. Ce choix signifie que les Fêtes sont un moment de l’année où l’on sort du cadre. C’est un événement en dehors du temps, qui permet de vivre très fortement le moment présent, chose assez rare dans notre civilisation occidentale. J’ai par ailleurs choisi d’associer la modernité à la tradition, pour renforcer l’aspect intemporel des Fêtes  et faire ressortir des émotions joyeuses, qui transcendent la notion d’espace temps. Ces émotions sont représentées par des traditions basques et festives que je voulais valoriser.

Vous êtes actuellement en retraite spirituelle en Asie où vous apprenez à méditer. Arrivez-vous à faire un parallèle entre nos traditions locales et ce type d’enseignement ?
Manon Denys : oui, c’est même assez curieux, car les Fêtes sont justement une excellente opportunité de vivre l’instant présent, sans aucune autre attente que de profiter de ce qui nous vient. Comme en méditation, elles obligent à se recentrer sur soi, s’apprécier, se préparer, pour mieux aller vers les autres ! Elles sont un moment de bien-être, de partage et de convivialité.

Le classement des votes
Manon Denys : 32,16%
Angel Blanco Egoskozabal : 28,71%
Alfredo León Mañú : 17%
Marion Deneuville : 13,17%
Sophie Courades : 6,52%
Michel Padrones : 2,45%

Du 21 février au 8 mars 2020, 11 161 personnes (10 702 en 2019) ont voté via Internet dont 789 votants depuis les ordinateurs du musée Basque où étaient exposés les 6 projets. Sur cette période, 1 827 visiteurs se sont déplacés au musée Basque pour voir les affiches.